Les power chords (accords de puissance)

Si vous rêvez de gros son, de musique rock, punk, hard, metal et autres sous genres plus obscures les uns que les autres, voici l’outil imparable pour sonner dur, j’ai nommé les power chords, ou accords de puissance en bon français.

Ces accords très simples, mais au pouvoir redoutable, vous permettent de :

  •  vous déplacer vite et facilement sur le manche, car ils présentent une forme simple qui peut ne pas varier ou que très peu ;
  • avoir le gros son poilu, cracra ou bluesy en fonction du réglage de votre ampli et de la guitare que vous utiliserez.

Comme dit plus haut, ils sont très utilisés dans le rock, le blues et surtout le hard rock et toutes les formes de metal. La pauvreté harmonique de ces accords est en effet un atout dans les musiques exploitant les distorsions les plus diverses.

Notation des power chords (accords de puissance)

L’accord de puissance se construit sur deux sons : la  tonique qui donne le nom de l’accord et sa quinte, indiquée “5” après le nom de l’accord.

Ex. : C5 qui peut se jouer x35xxx

Ici C (Do) est la tonique donnant le nom de l’accord (joué sur la 3ème case de la corde de La) et le G (Sol) est sa quinte (joué sur la 5ème case de la corde de Ré).

Doigtés des power chords (acords de puissance)

Il existe plusieurs formes de doigtés. Commençons par les accords dont la tonique (pour me répéter, la note qui donne le nom de l’accord) est une corde à vide. Prenons donc les exemples de E5, A5 et D5 :

 

Power chords E-A-D

Power chords dont la tonique est une corde à vide (E-A-D)

 

Ici, les notes frettées, c’est-à-dire celles qui nécessitent que l’on appuie sur le manche, sont faites avec l’index. Vous remarquerez qu’il y a deux positions pour chacun des accords. Ces accords se composent de la manière suivante :

  • la tonique est ici sur la corde à vide (E, A et D selon l’accord) ;
  • la note frettée sur la corde sous la tonique est la quinte, on utilise l’index ;
  • et la note en-dessous, la plus aigüe, est aussi la tonique, mais à l’octave. On utilise ici l’index pour E et A en faisant comme un mini barré, et le majeur pour D. Cette note n’est pas obligatoire, elle donne un peu plus de profondeur, ce qui peut être pratique pour les très gros sons ou inversement si vous jouez sur une acoustique ou en son clair afin de donner plus de dimension à cet accord qui s’avère être assez pauvre puisque ne comportant que deux sons.

Pour ce qui est maintenant des accords dont la tonique est frettée, voici trois exemples :

Power chords F-C-G

Power chords F-C-G

Je vais un peu me répéter, mais c’est pour le bien des tout débutants :

  • la tonique est ici jouée avec l’index (1 pour F, 3 pour C et 5 pour G) ;
  • pour l’accord de puissance qui se joue sur 2 cordes, la quinte se joue en utilisant soit l’annulaire, soit l’auriculaire, c’est une question de préférence et de confort personnels ;
  • pour l’accord de puissance qui se joue sur 3 cordes, la quinte se joue en utilisant l’annulaire, et la tonique à l’octave nécessite l’intervention de l’auriculaire. Certains guitaristes font un mini barré avec l’annulaire, c’est là encore une question de préférence et de confort personnels. Pour les accords sur 3 cordes dont la tonique est sur la corde de D, vous n’avez pas vraiment le choix, ce sera index, annulaire, auriculaire (du grave à l’aigu).

Si vous êtes tout débutant en la matière, je vous recommande l’apprentissage d’une forme, sur 2 ou 3 cordes, et d’un doigté, en prenant d’abord le temps de tout essayer afin de trouver ce qui vous semble le mieux. Avec le temps, vous pourrez utiliser les accords sur 2 ou 3 cordes en fonction de la qualité de son que vous recherchez.

Je vous invite en attendant à écouter Black Sabbath par exemple, c’est un des groupes qui a popularisé ce type d’accords dans les années 70. Vous pouvez jeter un œil sur ce cours sur un solo de hard rock pour vous ouvrir l’appétit, la rythmique est basée sur des accords de puissance. Enfin, entrainez -vous sur l’exercice suivant avant de passer aux cours suivants.

Exercice 1 pour débutants complets :

Enchainez les accords suivants en comptant 4 temps pour chaque accord. Cela va vous permettre d’apprendre dans un premier temps le nom des accords.

Exercice diatonique de power chords (débutants)

Exercice diatonique de power chords (débutants)

 

Exercice 2, même chose, mais avec la position sur trois cordes :

Exercice diatonique de power chords sur 3 cordes (débutants)

Exercice diatonique de power chords sur 3 cordes (débutants)

3 exercices de power chords pour débutants

Vous trouverez dans l’enregistrement ci-dessous 3 exercices qui vous permettront de pratiquer le déplacement des accords de puissance :

  • Sur la même corde (premier exemple, joué deux fois)
  • En changeant de cordes une fois (deuxième exemple, joué deux fois)
  • En changeant de cordes plusieurs fois (troisième exemple, joué deux fois)

Les tablatures, le playback de la batterie et les conseils pour travailler sont disponibles ci-dessous.

 

 

Comment travailler ?

 

Afin de peaufiner votre précision et d’apprendre à jouer avec une base rythmique,utilisez le fichier audio de la batterie sans la guitare.

 

 

Pour vous entrainer, travailler d’abord le premier exercice sur tout le playback, jusqu’à ce que vous vous sentiez à l’aise. Puis passez au suivant et ainsi de suite. Quand vous maîtrisez les trois exercices, mélangez, et créez vos propres rythmiques.

 

Tablatures des exercices de power chords pour débutants

 

Ex. 1 (joué deux fois), sur les mêmes cordes

Power chords sur les mêmes cordes

Power chords sur les mêmes cordes

 

Ex. 2 (joué deux fois), en changeant de cordes une fois

Power chords avec 1 changement de cordes

Power chords avec 1 changement de cordes

 

Ex 3 (joué deux fois), en changeant de cordes plusieurs fois

Power chords avec plusieurs changement de cordes

Power chords avec plusieurs changement de cordes

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *