I will survive – analyse harmonique

Le cycle des quintes pour composer

Le cycle des quartes et des quintes s’avère être un outil très efficace pour composer vos chansons. Pour illustrer notre propos, nous allons analyser la chanson « I will survive » de Gloria Gaynor. Je vous ai fait pour le coup une petite vidéo à partir de la version de Cake qui vous offre une visualisation de la cadence harmonique (suite d’accords).

 

Analyse harmonique

Voici la grille d’accords de base :

Am – Dm – G – C – F – B – E

Vous noterez sur la vidéo que la chanson suit strictement le cycle des quartes du premier accord Am jusqu’au F. Toutefois, vous remarquerez que si la chanson avait continué de remonter le cycle, l’accord suivant F aurait été Bb.

Ainsi, en choisissant de jouer B plutôt que Bb, on reste sur l’harmonisation de la gamme de C majeur. Le principe est donc simple : il suffit de suivre le cycle des quartes en restant sur les accords de la gamme de A mineur (mineure relative de C majeur).

 

4 réflexions au sujet de « I will survive – analyse harmonique »

  1. Bonjour,
    plusieurs points m’échappent:
    – je comprends l’intérêt de jouer B au lieu de Bb pour rester en tonalité de C. Mais c’est Bm7b5 qui est dans l’harmonisation de C majeur, pourquoi joue-t-on B majeur ?
    – Si on considère qu’on est en Am/Cmaj, pourquoi joue-t-on E majeur et non pas Em, qui est le 3e degré de l’harmonisation de C ?

    • Excellente questions !
      – On joue B majeur car on utilise une autre règle intéressante : l’accord en V (ici B) qui précède l’accord I (ici E) peut être jouer en majeur agrémenté de sa septième. Cela crée une tension qui demande une résolution. Pour comprendre de quoi il s’agit, je t’invite à jouer n’importe quel accord et de le précéder de l’accord de son degré V en 7. Exemple : A7 – D ; G7 – C ; B7 – E. Ici, on a donc voulu enrichir l’harmonie en créant une sorte de petite surprise et de tension qui se résout sur l’accord majeur. Très efficace (et utilisé notamment dans le flamenco et autres rumbas espagnoles).
      – Pour le E maj., on peut considérer que l’harmonie est inspirée par la cadence andalouse (voir http://www.six-cordes.com/la-cadence-andalouse/). La tierce majeure de l’accord de E (G#) est la septième (dite sensible) de A. On est donc sur un mode typique flamenco (qui se pose très bien sur la cadence andalouse citée ci-dessus). Est-ce que ça t’éclaire un peu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *