Le rythme feu de camp percussif (qui fait tchac)

En 2007, je vous présentais en exclusivité le rythme feu de camp qui est devenu depuis une star intergalactique sur les sites d’enseignement de la guitare. Toutefois, puisque personne ne s’est décidé jusqu’à aujourd’hui à pousser les limites de ce rythme légendaire, je me devais de continuer et vous transmettre le savoir du rythme feu de camp percussif (the legacy).

Le rythme feu de camp percussif, ou le feu de camp qui fait tchac

Avant toute chose, vous devez maîtriser le rythme feu de camp en croche (profitez-en pour étudier le rythme feu de camp en double croche qui vous permettra de jouer les chansons au tempo plus lent).

Voici la vidéo avant quelques explications supplémentaires :

 

Comment battre le rythme feu de camp percussif

Le principe est simple.Tout comme pour le rythme feu de camp 1, la main droite bat à la croche (bas et haut  pour un temps) mais ne gratte que de cette manière :

BAS – (haut) – BAS – HAUT – (bas) – HAUT – BAS – HAUT

Ne touchez les cordes que lorsque le mouvement est écrit en majuscule, les mouvements entre parenthèses sont ceux que vous ferez dans le vide. Il est important de les faire, cela vous permettra de rester dans le rythme.

Comment faire le mouvement percussif (tchac !)

Le mouvement percussif s’effectue sur le deuxième et quatrième temps. Ce mouvement percussif est indiqué ci-dessous par le « tchac ».

BAS – (haut) – TCHAC – HAUT – (bas) – HAUT – TCHAC – HAUT

Pour bien faire ce mouvement, il faut :

  1. gratter les cordes vers le bas avec les doigts de la main droite (ou le médiator)
  2. bloquer tout de suite après d’un mouvement sec les cordes avec la tranche du pouce et sa base (la partie charnue de la paume, comme indiqué sur la vidéo)
  3. s’assurer que la tranche du pouce et sa base recouvrent bien toutes les cordes de telle sorte que toute vibration des cordes est complètement bloquée.
Partie du pouce bloquant les cordes

Partie du pouce bloquant les cordes

Cette technique de blocage s’exécute grâce à une rotation du poignet qui permet à la tranche du pouce et à sa base d’être en contact avec les cordes et de donner un coup sec percussif sur les cordes (d’où l’effet « tchac »).

Pratiquez régulièrement en isolant le mouvement de rotation du poignet et de blocage des cordes, et vous devriez arriver à parvenir à jouer votre premier rythme percussif en un rien de temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *